But de l'association

L'association a pour but : - De travailler sur l'esthétique du bâti, son intégration dans la ville, le développement de « couloirs de vie » sous ses arcades protectrices, mais aussi de faire respecter l’harmonie des immeubles (voir par exemple l’anarchie existante sur la forme des fenêtres, leur couleur, leur matériau, ou des volets roulants, etc…); - De mettre en place des programmes d’étude pour la rénovation et la modernisation des parties communes de la percée centrale, en ce compris sa structure, pour lui permettre notamment de mieux s’intégrer visuellement à son cadre privilégié en centre-ville, face au vieux MANS et à la Cathédrale ; - D'aider les personnes physiques propriétaires occupantes de leur logement dans la percée centrale ou en maison de retraite et qui doivent louer leur appartement par nécessité, qui ne sont pas imposables sur le revenu et qui ne sont pas assujettie à l'ISF, avec un patrimoine bancaire ou en assurance vie inférieur à 30.000€ à financer ces travaux de rénovation et de modernisation de la percée centrale car on ne peut leur imposer de charges supplémentaires, et sans leur aide, les majorités nécessaires lors des assemblées générales de copropriétaires ne seront jamais atteintes ; - Mettre en place une aide organisée aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite, notamment pour maintenir un lien social, en organisant un système de courses, de relève du courrier, de visite et en instaurant des fêtes annuelles par résidence ;

But de l'association (suite)

- De faire évoluer ce bâti ancien de la Percée Centrale sur le plan : o technique en favorisant la mise en place d’une véritable isolation thermique et phonique et en exigeant l’individualisation du chauffage et de la production d’eau chaude pour responsabiliser les consommateurs, trop haabitués à ne pas se soucier des économies d’énergie (fenêtres ouvertes en hiver, volets non fermés en hiver, etc…). Il faut faire baisser les consommations de chauffage et d’eau chaude. Il devient aussi urgent que le consommateur soit celui qui paie. L’association demandera la mise en place de compteurs individuels d’énergie pour le chauffage et l’eau chaude dans tous les immeubles de la Percée Centrale. Il ne doit plus y avoir de mutualisation des dépenses de chauffage et d’eau chaude comme c’était le cas dans les années 1970. o de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite notamment par la réalisation d’ascenseurs suffisamment grands pour accueillir des fauteuils roulants et desservant tous les niveaux (et plus les demi-étages), de rampes d’accès si besoin est, et la généralisation de tous services indispensables aux personnes malvoyantes o écologique en l’équipant de capteurs solaires produisant de l’énergie qui pourrait être stockée dans des batteries qui alimenteraient ensuite en électricité les parties communes, de borne électrique pour recharger les voitures, et généralement de l’ouvrir au développement durable. o esthétique notamment en repensant et en relookant les halls d’entrée dans les immeubles, les cheminements sous les arcades avec l’aide des services publics, les façades en favorisant la mise en place de balcons et terrasses suspendues, des façades végétalisées

But de l'association (suite)

- Solliciter et collecter toutes aides privées ou subventions publiques pour atteindre l’objectif fixé par cette association, - Obtenir une révision temporaire à la baisse des taxes foncières et d’habitation pour prendre en considération la vétusté actuelle des immeubles et permettre aux moins fortunés de dégager un peu de trésorerie pour mettre en place une progressive mais véritable réhabilitation de ces biens ; - De représenter ou de fournir des représentants à toutes personnes qui ne peuvent assister aux Assemblées Générales des copropriétaires afin de lutter contre l’absentéisme, - S’ingérer dans les conseils syndicaux pour changer les habitudes et devenir un générateur d’idées novatrices et pragmatiques, afin de lutter contre le refus catégorique de toute évolution, - Solliciter des consultations d’architectes sur un programme de réhabilitation, - Obtenir des syndics que les travaux importants soient précédés de cahier des charges rédigés par des architectes afin d’obtenir des devis comparables des entreprises consultées, faire suivre et réceptionner les travaux importants par des architectes et non par le syndic, - Pallier à l’éventuelle carence ou absence d’un syndic, - Lutter contre ce fléau de l’immobilisme et de la paralysie trop souvent constaté dans ces copropriétés, - Acquérir, lorsque le syndicat des copropriétaires ne l’envisage pas, des lots ou partie de lots nécessaires à la réalisation de son objet (par exemple : privatisation d’une partie commune par création d’un lot de copropriété qui servira ensuite d’assiette à un ascenseur aux normes PMR, etc…) puis mettre à la disposition de la copropriété le lot acquis. En conséquence, l’association pour emprunter les sommes nécessaires à ces acquisitions, selon des modalités qui devront être validées en assemblée générale. - de généralement promouvoir et soutenir toutes les actions permettant la réalisation de son objet, communiquer par voie de presse ou de réseaux sociaux, agir en justice, ouvrir un compte bancaire et généralement faire le nécessaire.

Faire

un don

ici

Adhérer